Brazza ville morte

Ce qui frappe quand on va à Brazzaville ces temps-ci, cette impression de ville morte, vide.

Les avions sont à moitié vides,  l’aéroport Maya-Maya n’accueille que sur son tarmac deux à trois avions au mieux, en dehors des avions d’Ecair qui ne volent plus, abandonnés dans un coin … et bien sûr du beau Falcon du président bien à l’abri …

Brazzaville, ville morte et vide

Continuer la lecture de « Brazza ville morte »